article image

Atelier de perfectionnement professionnel en ligne sur l’éducation et l’accueil des jeunes enfants

L’atelier en ligne sur l’éducation et l’accueil inclusifs des jeunes enfants, qui s’est déroulé du 30 mars au 1er avril, s’est révélé extrêmement inspirant.

Pour commencer leur parcours d’apprentissage, les 108 participants ont écouté le discours d’introduction d’Irene Pateraki, responsable pédagogique d’eTwinning. Irene s’est principalement appuyée sur des exemples de projets eTwinning qui intègrent les notions de diversité et d’inclusion dans des environnements éducatifs destinés aux jeunes enfants, où les jeunes apprenants peuvent participer, collaborer, échanger et donc développer de l’empathie, améliorer leur confiance en eux, se sentir acceptés et partager leurs talents avec d’autres apprenants en Europe et ailleurs.

La parole a ensuite été donnée à Géraldine Libreau, chargée de mission pour l’éducation et l’accueil des jeunes enfants à la Commission européenne, qui a évoqué les obstacles et les recommandations concernant l’inclusion des enfants souffrant de handicap dans l’éducation et l’accueil des jeunes enfants. Les participants ont pu partager leurs expériences et discuter du recrutement, de la formation et de la motivation d’un personnel très qualifié dans le secteur de l’éducation des jeunes enfants, ainsi que des enseignements découlant de la pandémie.

La première journée s’est terminée par une activité de réseautage au cours de laquelle les participants ont étudié différents scénarios et réfléchi en groupe à des solutions encourageant l’inclusion dans les environnements d’éducation et d’accueil des jeunes enfants.

Pendant la deuxième journée, les participants ont assisté à un troisième discours, prononcé par Mary Kyriazopoulou, responsable de projet pour l’Agence européenne pour l’éducation adaptée et inclusive. Cette dernière a présenté le projet Inclusive Early Childhood Education (IECE) qui met en lumière l’outil de réflexion personnelle mis à la disposition de tous les professionnels de l’éducation et de l’accueil des jeunes enfants.

Le discours a été suivi par deux créneaux de quatre ateliers. Nos responsables d’atelier ont abordé des sujets variés, comme le multilinguisme, les pratiques d’inclusion sociale, les espaces de participation, les transitions inclusives, etc.

Pendant la dernière journée, le Pr Ides Nicaise, KU Leuven, a attiré l’attention sur l’inclusion des enfants issus de familles à bas revenu et des enfants migrants dans l’éducation et l’accueil des jeunes enfants. Il a notamment décrit le projet de recherche européen CARE, qui a étudié la manière dont les parents évaluent l’accessibilité de l’éducation et de l’accueil des jeunes enfants, ainsi que leur recours aux services d’éducation et d’accueil des jeunes enfants. Ce fut le point de départ d’une discussion très instructive.

Les participants ont ensuite assisté à un ensemble de cinq ateliers. Ces ateliers portaient sur les meilleures pratiques dédiées aux programmes scolaires inclusifs, à l’intégration sensorielle, à l’intervention des parents et à une enfance équilibrée.

Au terme de ces trois jours, une session de recherche de partenaires a permis à trois participantes, Katarzyna Kaczmarek, Leticia Gil Ramos et Violeta Kumziene, de présenter leurs projets respectifs dans le domaine de l’éducation et de l’accueil inclusifs des jeunes enfants, et d’appeler les enseignants eTwinning intéressés à collaborer.

Tous nos intervenants en conviennent: l’inclusion n’est pas chose facile. Il s’agit d’un processus continu pendant lequel les enseignants doivent laisser du temps et de l’espace aux élèves afin que ces derniers s’épanouissent et se forgent leur identité. Cet atelier de perfectionnement professionnel en ligne a apporté aux eTwinneurs présents de nouvelles idées, de nouvelles ressources et de nouvelles pratiques qui les aideront à soutenir leurs élèves sur la voie difficile de l’inclusion.