article image

Atelier de développement professionnel à Chypre : Changing school culture • Towards a democratic school

Un atelier de développement professionnel eTwinning s’est déroulé à Limassol (Chypre) du 16 au 18 mai 2019. Couronné de succès, il a rassemblé 90 eTwinneurs et experts issus de 23 pays européens.

La conférence portait sur l’utilisation de l’éducation pour promouvoir la participation, l’éthique et la citoyenneté démocratique, dans la lignée du thème eTwinning annuel de la participation démocratique.  

Au début de l’atelier, les participants ont été accueillis par Christos Hadjiathanasiou, responsable de l’éducation en cycle primaire au sein du ministère chypriote de l’Éducation et de la Culture. M. Hadjiathanasiou a souligné l’importance du rôle des enseignants dans la société : « En tant qu’enseignants, nous avons un rôle majeur vis-à-vis de la société et du type de société dans lequel nous voulons vivre ».

Le Dr Tereza Markidou, professeur d’art en cycle primaire et collaboratrice scientifique à l’université européenne de Chypre, a prononcé un discours axé sur les liens entre l’éducation à l’art et la démocratie, et elle a donné plusieurs exemples de pratiques artistiques dans les écoles chypriotes. Elle a notamment souligné l’importance de la participation démocratique et a déclaré : « la démocratie devrait faire du bruit ».

Irene Pateraki, responsable chargée de la surveillance et de la pédagogie eTwinning, a donné le coup d’envoi de la conférence avec une intervention inspirante sur la démocratie en action au travers d’eTwinning, et elle a dirigé une session interactive sur la démocratie en pratique pour conclure le programme de la journée. Elle en est convaincue : « La démocratie ne doit pas être tenue pour acquise. Et elle n’est pas innée. La démocratie, ça s’apprend ! ».

La deuxième journée a été le théâtre de nombreuses activités, parmi lesquelles des ateliers tels que « Hacking hate: Empowering democratic citizenship », dirigé par Sabrina Vorbau du projet SELMA. Les participants ont discuté des diverses façons de promouvoir une prise de conscience, une tolérance et un respect mutuels, au travers d’une responsabilisation globale, afin de lutter contre la haine en ligne, notamment dans les écoles.

Elena Papamichael, titulaire d’un doctorat et travaillant à l’Institut pédagogique de Chypre, a dirigé l’atelier intitulé « Teaching controversial issues in the context of Human Rights Education and Education for Democratic Citizenship », axé sur la valeur pédagogique de l’enseignement de questions controversées, ainsi que sur les techniques et stratégies disponibles pour gérer les controverses inattendues en classe.

Pendant la dernière journée, Claire Morvan, responsable de la communication eTwinning, a clôturé la session par une activité de réseau. Les participants se sont montrés particulièrement enthousiastes vis-à-vis du partage d’idées et ils se sont prêtés à des exercices de prise de parole en public.