article image

Changement climatique et défis environnementaux : comment aborder le thème eTwinning 2020 à la maison

De nombreux enseignants se sont beaucoup intéressés au Covid-19, et la situation actuelle leur a inspiré de nouvelles méthodes pédagogiques. Cependant, nous sommes ravis de vous informer que le thème eTwinning annuel donne toujours naissance à une multitude d’activités et de projets.

Rita Neves (Portugal) explique comment elle soutient ses élèves en ligne et comment elle les aide à réfléchir au changement climatique et à ses répercussions alors qu'ils doivent rester chez eux.

Rita Neves est enseignante à l’Agrupamento de Escolas Anselmo de Andrade à Almada, une ville située sur la côte ouest du Portugal. Elle a plus de 30 ans d’expérience.

Rita

eTwinning a amélioré les pratiques d’enseignement dans mon établissement scolaire. Des méthodes pédagogiques et des outils TIC novateurs ont été introduits, ce qui a permis d’offrir un apprentissage plus dynamique et pertinent aux élèves. Le partage des connaissances et la généralisation du travail collaboratif dans des équipes pluridisciplinaires ont optimisé la qualité de l’éducation et participé à la réussite de notre enseignement et de l’apprentissage des élèves.

Mes élèves sont plus actifs en classe et ils ont renforcé leurs compétences interculturelles ainsi que leurs compétences de communication, ce qui a eu un impact positif sur leurs résultats scolaires.

Les projets eTwinning leur ont également permis de développer plusieurs compétences du XXIe siècle, comme l’autonomie, la réflexion critique, la citoyenneté et la créativité.

Pendant la fermeture des établissements scolaires, les enseignants ont encouragé leurs élèves à travailler chez eux et ils leur ont proposé des activités complètement différentes. La situation que nous vivons actuellement, avec la fermeture des établissements scolaires, l’apprentissage à distance et l’isolement social, est très perturbant pour les élèves.

Dans le cadre de notre projet eTwinning, nous avons développé des activités d’apprentissage sur le TwinSpace. Les élèves ont ainsi pu améliorer leurs compétences linguistiques et interculturelles/interpersonnelles, et rester connectés les uns avec les autres.

Les élèves ont été invités à rejoindre leurs partenaires européens sur des chats (« Meeting against Coronavirus ») deux fois par semaine pour se soutenir pendant cette période si particulière. Ils s’y sont montrés très actifs : ils ont notamment partagé leurs avis et leurs préoccupations, et appris à se connaître en racontant à quoi ils emploient leurs journées pendant cet isolement social.

Compte tenu du thème eTwinning de cette année, j’ai décidé d’inviter mes élèves à réfléchir à l’impact environnemental et à la baisse de la pollution atmosphérique pendant le confinement.

Pour se mettre en jambes, je leur ai demandé de comparer des photos satellites de la Terre avant et après la pandémie du Covid-19, puis je leur ai demandé de calculer leur empreinte carbone, de comparer leurs résultats et de réfléchir à des moyens de réduire cette empreinte carbone.

J’ai ensuite invité mes élèves à remplir un tableau détaillant les causes et les conséquences du changement climatique. Ils devaient donc répertorier les problèmes environnementaux et présenter des solutions sur le forum de discussion. Enfin, ils ont créé une affiche pour le Jour de la Terre 2020.

Mais, Rita n’est pas un cas unique. Beaucoup d’autres enseignants portugais rappellent à leurs élèves l’importance du changement climatique et des défis environnementaux.

Samuel Branco, qui enseigne depuis 23 ans, a continué à travailler avec ses élèves sur plusieurs projets dédiés au changement climatique, au recyclage et à la robotique.

samuel

À l’occasion de l’un de nos partenariats, notre établissement scolaire doit rechercher des solutions pour nettoyer les océans à l’aide de la robotique. Pendant le confinement, les élèves devaient rechercher et identifier les principales causes de la pollution des océans, imaginer un jeu qui permettrait de sensibiliser le grand public, élaborer une brochure et sélectionner des vidéos pour que les gens prennent conscience de la pollution océanique. Grâce à eTwinning, les élèves échangeaient ces informations avec leurs camarades européens. Cela leur a permis de mieux comprendre l’impact de la culture et des habitudes de chaque pays sur les stratégies imaginées.

Ana Cristina Figueiredo, qui enseigne depuis 22 ans, a donné un nouveau sens à son projet eTwinning, et elle a pleinement compris ce que l’appartenance à un monde interconnecté signifiait.

ana

Cette année, notre projet s’intitule « Going Global for a Sustainable Planet » (La globalisation pour une planète durable). Lorsque nous avons choisi ce thème, nous ne savions pas que la globalisation aurait bientôt un sens totalement différent et encore plus pertinent. eTwinning nous aide à maintenir le contact avec le reste du monde, preuve que même dans les situations les plus difficiles, la vie continue. Nous allons surmonter cette pandémie, poursuivre notre travail collaboratif et profiter ensemble d’une vie encore plus belle qu’avant.

Estefânia Pires, qui enseigne depuis 24 ans, a continué à motiver ses élèves en créant un projet sur la préservation des océans.

estefania

Dans le cadre du projet eTwinning « Go Fish », nous avons élaboré une histoire dédiée aux déchets et à leur impact sur les écosystèmes marins. Nous avons organisé une visioconférence Zoom avec les chercheurs du Centre de recherche SERMARE, à l’université de Coimbra. Pendant la première partie du projet, les élèves réalisent un travail sur les animaux marins impliquant leurs familles et ils expliquent ce qu’ils font pendant le confinement sur les chats.

Pour développer vos pratiques d’enseignement en ces temps de confinement, vous pouvez vous inscrire à la formation en ligne gratuite « Addressing the Climate Crisis in Your Classroom ». Grâce à cette formation, vous pourrez donner du sens aux preuves scientifiques liées au changement climatique et les utiliser en classe lors d’activités et de projets novateurs.

MOOC