article image

eTwinning marque la fin de la campagne de printemps et donne le coup d’envoi des vacances d’été !

L’année scolaire vient de se terminer. Et quel meilleur moyen de célébrer la fin du printemps et le début de l’été que la remise des prix aux lauréats de la Quête en ligne ?

Les quatre finalistes de ce jeu eTwinning ont récupéré le prisme de l’inclusion et anéanti les plans diaboliques de Mister Z en résolvant toutes les énigmes posées sur des sujets variés dans le domaine de la chimie, des mathématiques et des sciences humaines.

La Quête a enregistré un taux de participation impressionnant de près de 1 000 enseignants. Grâce au jeu, ces derniers ont ainsi fait découvrir à leurs élèves des informations passionnantes sur l’inclusion. Les participants les plus nombreux étaient issus du Royaume-Uni, de Roumanie, de Pologne et d’Italie.

Agnieszka Czepiżak, enseignante eTwinning qui a remporté la catégorie dédiée aux 6-12 ans, a expliqué que le jeu « apportait de la fraîcheur et de l’innovation aux méthodes d’enseignement traditionnelles, et permettait une prise de conscience vis-à-vis d’autres cultures, d’autres personnes, de leurs difficultés et de la Convention des droits de l’homme, qui inclut des valeurs comme la tolérance, l’égalité et la démocratie. Ce jeu en ligne faisait appel aux compétences logiques, mathématiques et analytiques, mais aussi à l’imagination, au sens artistique et à la coopération des élèves, et il a éveillé leur intérêt pour les sciences, les langues, les pays, les lieux et les cultures. De quoi insuffler une agréable interculturalité en cours…

Les élèves ont adoré les énigmes, qu'ils ont également partagées avec leurs proches, et chaque semaine, ils me demandaient un nouveau défi à relever. C’était vraiment exaltant et très amusant ! », a ajouté Agnieszka Czepiżak.

Concernant les énigmes de la Quête en ligne, Helena Drobúlová, lauréate de la catégorie dédiée aux plus de 12 ans, a souligné le fait que « les tests étaient très enrichissants à la fois pour l’enseignant et pour les élèves. Ils avaient l’avantage de proposer des thèmes très divers et plusieurs niveaux de difficulté. Cela en fait un outil d’apprentissage extraordinaire ! »